Projets réalisés

Projets réalisés

Keur Momar Sarr (Louga) 2012-2015

Dans le cadre d’un partenariat avec l’ANIDA, Pride a planté, sur une superficie de 20ha, près de 50.000 pieds de papayer de sa variété P111.

Les conditions assez arides de la zone ont demandé une grande disponibilité en eau et un apport en fertilisant important. Des récoltes de fruits destinées au marché du frais et à la transformation ont été réalisées durant 3 années. Une bonne partie de la production était écoulée sur le marché local.

En fin de cycle de production, les conditions difficiles (sécheresse, vent, etc) et le manque de personnel qualifié ont incité Pride à se tourner vers d’autres régions du pays pour poursuivre son expérience et son programme de production.

Keur Momar Sarr

Niaye (Thies) 2013-2015

Suite à la rencontre avec un producteur privé du département de Tivaouane, plus précisément de la communauté rurale de Notto, Pride a accepté de planter 75.000 plants de sa variété hybride P111.

Le projet consistait à reconvertir plusieurs vergers de manguiers en fin de production en verger de papayers. Après de très bonnes pépinières et un excellent début de croissance, des problèmes de disponibilité en eau et de traitement adapté de la part du producteur partenaire ont réduit fortement la production. Les rendements n’ont pas été à la hauteur de ce qui était espéré mais cette période a permis une série de tests et expérimentations intéressants.

A condition de s’assurer que l’eau est disponible en quantité suffisante toute l’année (étude par une société sérieuse), la région des Niayes présente de bonnes caractéristiques pour la production fruitière.

Niaye (Thies)

Ziguinchor-Bignona (Casamance) 2015-2018

Prospectant depuis longtemps sur le sud du pays, Pride a souhaité produire de la papaye en Casamance. Pour cela, une convention de partenariat en association avec l’ONG Apran et une cinquantaine de producteurs locaux a été signée. L’objectif était de produire sur 50 ha du fruit frais destiné au marché local et sous régional mais aussi la transformation en produits dérivés.

Malgré quelques difficultés logistiques, l’association s’est révélée intéressante et la production a été très bonne. De la co-culture a été réalisées avec succès sur plusieurs parcelles. Le fruit frais s’est écoulé sur le marché local et sous régional. La production dans cette zone plus humide étant d’une excellente qualité et d’un rendement par plant nettement supérieur à la moyenne , la clientèle s’est sensiblement accrue et la zone de distribution s’est élargie.

Motivé par cette expérience positive, Pride a déjà de nouveaux projets et cherche des solutions pour reconduire une plantation à plus grande échelle dans cette partie du pays…
A suivre donc….

Ziguinchor Bignona
Retour en haut

Pin It on Pinterest